Lieux de culte

L’église Ognissanti à Florence, tombeau de Botticelli et de sa muse

L’église Ognissanti (Chiesa di Ognissanti soit l’église de tous les saints en italien) est une église florentine à la façade baroque. Si elle n’est pas l’église la plus renommée ou la plus richement décorée de la ville, elle est connue pour être la dernière demeure du peintre Botticelli et de sa muse Simonetta Vespucci (voir l’article qui leur est consacré)

Eglise Ognissanti, Florence

Eglise Ognissanti, Florence

 

DSC_7751

Commencée en 1251, l’église Ognissanti faisait partie intégrante du complexe monastique des Umiliati, un ordre religieux Lombard arrivé à Florence en 1239 à la demande des autorités florentines. Bien que leur Règle ait été approuvée par le Pape Honorius III, la communauté semblait à la limite de l’hérésie à cause de ses idées de pauvreté menées à l’extrême. L’ordre avait été fondé comme une congrégation laïque ouverte aux hommes et aux femmes dévoués à la perfection évangélique, à la dévotion et basée sur le travail plutôt que sur la recherche d’aumônes. Ses membres étaient spécialisés dans l’art de la verrerie et le traitement de la laine. La région était particulièrement propice à ce type de développement à cause des moulins situés sur l’Arno. La fabrique locale des draps firent la fortune de la cité.

Auréolés d’un certain prestige à la fin du XIIIe siècle, les Umiliati ont été appelés à jouer des fonctions publiques importantes. La prospérité du quartier les conduisit à recevoir de riches offrandes des habitants. C’est ainsi que la Maestà de Giotto (aujourd’hui à la Galerie des Offices) et son monumental crucifix peint a tempera firent leur apparition sur le maître-autel. Au XVe siècle, Botticelli et Ghirlandaio travaillèrent à l’ornementation de l’église. La fresque représentant Saint Augustin dans son cabinet de travail de Botticelli (1480) sur le mur sud fait face au Saint Jérôme dans son étude de Domenico del Ghirlandaio.

Crucifix peint a tempera de l'église Ognissanti, Florence

Crucifix peint a tempera de l’église Ognissanti, Florence

Maestà - Giotto

Maestà – Giotto

Sandro Botticelli - Saint Augustin

Sandro Botticelli – Saint Augustin

Domenico del Ghirlandaio - Saint Jérôme

Domenico del Ghirlandaio – Saint Jérôme

La Cène de Ghirlandaio a été peinte en l’honneur de la famille Vespucci en 1480. Ceux-ci sont enterrés dans la deuxième chapelle à droite. La Vierge de la Miséricorde (1472) montre le membre le plus célèbre de la famille : le navigateur Amerigo Vespucci, le personnage entre la Vierge et le vieillard vêtu de rouge.

Domenico del Ghirlandaio - La Cène

Domenico del Ghirlandaio – La Cène

Domenico del Ghirlandaio - Fresques ornant la chapelle de la famille Vespucci

Domenico del Ghirlandaio – Fresques ornant la chapelle de la famille Vespucci

Domenico del Ghirlandaio - La Vierge de la Miséricorde

Domenico del Ghirlandaio – La Vierge de la Miséricorde

Botticelli repose dans la chapelle Saint Pierre d’Alcantara située sur le transept droit sous une pierre tombale ronde au nom de Sandro Filipepi. La légende veut qu’il ait demandé à être enterré aux pieds de sa muse, Simonetta Vespucci. Impossible de vérifier si son voeu a véritablement été exaucé mais le peintre repose pour l’éternité dans le même lieu que la « Sans Pareille ».

Chapelle Saint Pierre d'Alcantara

Chapelle Saint Pierre d’Alcantara

Chapelle Saint Pierre d'Alcantara

Chapelle Saint Pierre d’Alcantara

Tombe de Botticelli marquée par le cercle au sol en haut à gauche

Tombe de Botticelli marquée par le cercle au sol en haut à gauche

Tombe de Simonetta Vespucci

Tombe de Simonetta Vespucci

Au fil du temps, la fabrication de la laine céda la place à celle de la soie, les Umiliati déclinant en nombre et en pouvoir décident de quitter les lieux en 1571 à la demande de Cosmes Ier de Toscane et cèdent le monastère à des Franciscains. Ceux-ci commencent immédiatement les travaux de rénovation. L’église est rebaptisée San Salvatore a Ognissanti. Le cloître est décoré de fresques relatant la vie de Saint François d’Assise. En 1571, les Franciscains y installent leur plus précieuse relique, la tenue portée par St François lorsqu’il reçut les stigmates en 1224.
C’est entre les XVIIe et XVIIIe siècle, qu’eurent lieu les plus importantes modifications de l’église. De nouveaux autels, peintures et sculptures font leur apparition. Le chœur orignal est détruit et remplacé par un autel en pierres semi-précieuses conçu par Jacopo Ligozzi.

 

DSC_7758

DSC_7765

La façade de style baroque est, quant à elle, terminée en 1637 par Matteo Nigetti, restaurée en 1872 et surmontée des armes de Florence.

Façade de l'église Ognissanti à Florence

Façade de l’église Ognissanti à Florence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *