A travers Paris

La Ménagerie du Jardin des Plantes

 

La Ménagerie du Jardin des Plantes fut ouverte au public en 1794 à l’initiative de Bernardin de Saint-Pierre qui réussit à convaincre les membres de la Convention de l’intérêt de posséder des animaux vivants et pas uniquement leurs squelettes. Les premiers animaux à rejoindre la ménagerie furent un bubale, un rhinocéros et un zèbre, issus de la Ménagerie Royale de Versailles.
Sous la Commune, les spectacles forains furent interdits et les animaux confisqués rejoignirent la Ménagerie pendant que d’autres (dont les éléphants Castor et Pollux) furent mangés par les Parisiens assiégés et affamés.

Napoléon Ier commanda la rotonde en 1804 à Jacques Molinos qui s’inspira de la ferme de Marie-Antoinette (dont vous pouvez voir un aperçu ici) et créa également des abris et des huttes primitives. Puis vinrent les fosses à ours, la faisanderie, la galerie des reptiles, la grande volière, la fauverie, le tout classé aux monuments historiques. Aujourd’hui, la Ménagerie s’étend sur 5 hectares et demi et abrite près de 2000 animaux.

Un Panda roux

Un arcal et son petit

Flamants roses

Une vipère aspic. Selon la version officielle, Cléopâtre se serait donné la mort en se faisant mordre par l’un de ces serpents.

Caméléon

Vipère du Gabon

Phyllobate Terrible. Si petite soit elle, cette grenouille est extrêmement toxique : 1/5è de microgramme de poison qui exsude de sa peau peut tuer un homme. Les Amérindiens l’utilisent afin d’empoisonner leurs flèches.

Saïmiri de Bolivie

Quel beau lieu ! Là le cèdre avec l’orme chuchote,
L’âne est lyrique et semble avoir vu Don Quichotte,
Le tigre en cage a l’air d’un roi dans son palais,
Les pachydermes sont effroyablement laids ;
Et puis c’est littéraire, on rêve à des idylles
De Viennet en voyant bâiller les crocodiles.
Là, pendant qu’au babouin la singesse se vend,
Pendant que le baudet contemple le savant,
Et que le vautour fait au hibou bon visage,
Certes, c’est un emploi du temps digne d’un sage
De s’en aller songer dans cette ombre, parmi
Ces arbres pleins de nids, où tout semble endormi
Et veille, où le refus consent, où l’amour lutte,
Et d’écouter le vent, ce doux joueur de flûte.

Victor Hugo, Extrait du Poème du Jardin des Plantes

Porc-épic

Le python réticulé est le plus grand serpent du monde, capable d’avaler des proies plus lourdes que lui comme ici. Il mettra plusieurs semaines à les digérer.

Bharal

Originaire d’Australie, le cygne noir a été disséminé à travers l’Europe par Joséphine de Beauharnais qui avait intercepté les animaux au retour d’une expédition.

L’animal solitaire rayonnant, le roi (la reine)
Caché(e), le tueur silencieux, toujours
pressenti, deviné, toujours absent, le voici
soudain affalé sur une branche mais sans
rien de lourd dans l’affalement. Un art
incomparable d’accepter la pesanteur,
de laisser tomber la patte, de cligner des
yeux, de laisser retomber la queue dans
un mouvement si lent qu’il semble l’avoir
oublié – la nonchalance même, la beauté
de la nonchalance chez qui peut d’un seul
coup bondir et renverser l’abandon en
saisie : comme si l’abandon lui-même n’était
qu’un havre de la tension, à l’image de la
fourrure douce qui enferme le corps ciselé,
hypersensitif, du chasseur (…)

Jean-Christophe Bailly, L’oiseau Nyiro.

Panthère

L’écureuil des rochers est le plus grand des écureuils terrestres.

Depuis la fin du XIXe siècle, l’autruche est élevée pour son cuir, ses plumes ornementales, ses oeufs, sa viande moins grasse et plus protéinée que celle du boeuf.

Plumes d’autruche

Dromadaires

Renard corsac

Au cours du XIXe siècle, les corsacs ont été chassés pour leur fourrure. 50 000 peaux par an pouvaient ainsi être exportées.

Loango, le petit Mangabey couronné est né le 5 mars 2012, fait assez rare en captivité. Il est la star de la Ménagerie du Jardin des Plantes.

Oryx d’Arabie.

Ce hibou grand-duc, le plus grand des rapaces d’Europe, a longtemps eu la réputation de porter malheur.

Les hiboux

Sous les ifs noirs qui les abritent,
Les hiboux se tiennent rangés,
Ainsi que des dieux étrangers,
Dardant leur oeil rouge. Ils méditent.

Sans remuer ils se tiendront
Jusqu’à l’heure mélancolique
Où, poussant le soleil oblique,
Les ténèbres s’établiront.

Leur attitude au sage enseigne
Qu’il faut en ce monde qu’il craigne
Le tumulte et le mouvement,

L’homme ivre d’une ombre qui passe
Porte toujours le châtiment
D’avoir voulu changer de place.

Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal

La chouette à lunettes doit son nom au grand X de plumes blanches autour des yeux qui fait penser à une paire de lunettes.

L’Harfang des Neiges, originaire du Grand Nord, est plus connue aujourd’hui grâce à la saga Harry Potter. Elle peut supporter des températures négatives jusqu’à – 50°.

La Ménagerie du Jardin des Plantes est ouverte tous les jours, y compris les dimanches et jours fériés, de 9:00 à 18:30.

Le site Internet de la Ménagerie du Jardin des Plantes

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *