Musées

Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique – Le Musée d’Art ancien 2/2

 

Après un tour des œuvres italiennes et françaises du musée d’Art ancien, je vous propose une nouvelle sélection consacrée à la peinture flamande.

Maître de Flémalle (Robert Campin ?), L'annonciation

Maître de Flémalle (Robert Campin ?), L’annonciation

Maître de Moulins (Jean Hey ?), Vierge à l’enfant adoré par les anges

Gérard David, La Vierge à la soupe au lait

Jean Bellegambe, Panneau central d’un triptyque, La Vierge à l’enfant

Maître de 1518 (Jan Van Dornicke ?), Tryptique de l’abbaye de Dielegem (1er quart du XVIe siècle)

Volet droit du tryptique de l’abbaye de Dielegem, Le ravissement de Marie-Madeleine et un abbé prémontré en donateur

Lucas Cranach le Jeune, La Charité

Jan Gossaert dit Mabuse, Vénus et l’amour (1521)

Lucas Cranach – Venus et l’amour (1531)

Jan Massys, Loth et ses filles (1565)

Jan Massys, Suzanne et les vieillards (1567)

Quinten Metsys, Le Banquier et sa femme (XVIe siècle)

Entourage de Jan Brueghel II, Enée aux Enfers

Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique – Musée d’Art ancien
Rue de la Régence 3
1000 Bruxelles
Ouvert du mardi au dimanche, de 10H00 à 17H00.

Site Internet des musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

4 replies »

  1. C’est toujours agréable, amusant ( et instructif) la coexistence du féminin maternel et du féminin en tant que désir et Beau… Les artistes-peintre ( souvent hommes ) montrent bien à quel point la séparation des pulsions a été difficile à envisager … La sainte vierge nue… Diantre !
    Merci pour ce style que j’apprécie toujours autant chère Aurore.
    Lou.

    • Tout à fait d’accord avec toi Lou sur cette perception masculine de la femme…
      Sinon, cette partie du Musée est ma préférée, et il m’est arrivé de prendre un train plus tard en déplacement pour y faire un saut…

  2. Chaque fois que je vois la Vierge un livre à la main, ou lisant avec l’Enfant Jésus (la femme du banquier de Metsys aussi feuillette un livre), je m’interroge sur les multiples significations de cette peinture si riche en symboles mais aussi en phase avec son époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *