A travers Paris

Alphonse Mucha et la bijouterie Georges Fouquet

 

Je me souviens de ma toute première visite au Musée Carnavalet. C’est au bout d’un petit couloir étroit que j’étais tombée un jour, par hasard, sur cette splendeur Art Nouveau. Un coup de foudre qui ne s’est jamais démenti depuis.

En 1899, le bijoutier Georges Fouquet fait appel à Alphonse Mucha, déjà célèbre pour ses affiches, et lui demande la confection d’une série de bijoux d’une audacieuse étrangeté. Présentés lors de l’exposition de 1900, ils remportent un vif succès et incitent Fouquet à faire de nouveau appel à Mucha lorsqu’il emménage dans un nouveau magasin, 6 rue Royale ; il lui demande alors de créer une boutique moderne correspondant à ces bijoux d’un goût nouveau. Mucha conçoit donc, en 1901, un espace d’une complexité décorative extrême où tout souci pratique est rejeté au profit d’une foisonnante profusion d’éléments d’origine animale, végétale ou minérale.

La maison Jenssen est le maître d’oeuvre de cette réalisation. Ici, la femme est partout présente : sur la façade (Christofle), sur les vitraux (Léon Farges) et dans les sculptures (Auguste Seysses). Des motifs végétaux envahissent les colonnes et les boiseries, les frises, les meubles et les appliques lumineuses.

Motifs récurrents de l’Art Nouveau, deux paons sont représentés au-dessus du comptoir. Un vitrail figurant la roue de l’un des oiseaux ajoute au charme de l’ensemble.
Au début du XIXe siècle, le japonisme est omniprésent dans l’art européen et cet aspect se retrouve dans les fleurs flottant sur l’eau lumineuse des vitraux.

Malheureusement, la bijouterie sera victime de son extrême modernité et se démodera rapidement. Elle est démontée en 1923 et Georges Fouquet, très respectueux du travail de Mucha, fait don de la plupart des éléments au musée Carnavalet en 1938.

Aujourd’hui, c’est l’une des plus belles représentations de l’Art Nouveau que je connaisse à Paris. Selon la saison et les horaires de votre visite, l’atmosphère du lieu change étrangement.

La bijouterie Fouquet se trouve au sein du musée Carnavalet. Celui-ci est ouvert tous les jours de 10h à 18h, sauf les lundis, jours fériés et dimanches de Pâques et de Pentecôte.
Fermeture des caisses à 17h30.
Attention, certaines salles sont ouvertes en alternance. Le planning est affiché chaque jour à l’accueil du musée.

 

3 replies »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *